La saccharine est cancérigène : faux

Publié le par Pour le plaisir du goût

SaccharineA l’heure actuelle, aucun élément scientifique ne peut justifier cette idée. Premier édulcorant mis sur le marché, il est vrai que la saccharine avait fait l’objet dans les années 1950 de certaines réserves. Des travaux expérimentaux sur des rats avaient suggéré un effet cancérogène potentiel sur la vessie mais à très forte dose. Cependant, des études sur l’homme n’ont depuis rien démontré et il a même été mis en évidence que les vrais responsables de l’effet potentiel du cancer de la vessie chez les rats devaient être en réalité attribués soit à une fragilité génétique de l’urothélium de certains rats, soit à des impuretés. Depuis, grâce à de nouveaux procédés de fabrication, ces impuretés furent éliminés et l’innocuité de la saccharine fut établie par le Comité d’Experts mixte des Additifs Alimentaires de la FAO/OMS en 1993, ainsi que par le Comité Scientifique de l’Alimentation Humaine (SCF) de la Commission Européenne (actuellement nommé Agence Européenne de Sécurité des Aliments ou EFSA) en 1995.

 

Vrai-faux réalisé par Damien Galtier (nutritionniste)

www.sucrettes.com

Publié dans Les vrai-faux santé

Commenter cet article